Entrepreneurs & Entreprises
Conseils - Opportunités Concours repreneurs Formations des entrepreneurs Rapprochement d'entreprises
 Editorial Reprendre Intégrer un réseau Créer Gérer Transmettre

Lettre n°3 - Février 2007

Transmettre


Transmettre mon entreprise ! Mais à qui ?

Vous avez le choix entre transmettre votre entreprise à titre gratuit à vos enfants, la céder à vos salariés ou la céder à un tiers.

 

Transmettre votre entreprise à vos enfants

Un sondage IFOP montrait que 53 % des dirigeants d’entreprises préféreraient transmettre leur entreprise à l’un de leurs enfants. La volonté de vouloir assurer une transmission familiale présente trois types de difficultés :

    La renonciation pour l’entrepreneur à réaliser son capital

Installer ses enfants, c’est renoncer à réaliser un capital car la transmission s’effectuera à titre gratuit, sans compensation financière pour l’entrepreneur qui se retire. Privé de ses revenus professionnels, l’ancien chef d’entreprise devra s’être constitué une retraite ou assuré des revenus susceptibles de lui procurer un train de vie suffisant.

    La capacité à gérer et développer l’entreprise de l’héritier repreneur

Transmettre l’entreprise à l’un de ses enfants ne doit pas conduire le dirigeant d’entreprise à prendre le risque d’installer un héritier incompétent à la tête de son entreprise. L’entrepreneur doit choisir parmi ses enfants, le ou les plus aptes à exercer ces responsabilités. Une fois ce choix fait, il respecte les règles suivantes :

  • donner de vrais pouvoirs au successeur pendant la phase de préparation et l’associer progressivement aux décisions de gestion,

  • veiller à faire accepter le successeur par l’ensemble du personnel de l’entreprise.

    Le désintéressement des héritiers non repreneurs

Il convient de respecter l’égalité entre les enfants. Le poids de l’entreprise dans le patrimoine global peut rendre difficile le respect de cette règle de base.

Les transmissions d’entreprises dans le cadre familial constituent un sujet habituel de conflits entre héritiers. Ne laissez pas à vos enfants le soin de régler le sort de votre entreprise à votre décès, préparez auparavant votre succession si tel est votre choix.

 

Céder l'entreprise à ses salariés

En l’absence du successeur dans le cadre familial, le chef d’entreprise désireux de réaliser son patrimoine professionnel, mais aussi soucieux d’assurer la pérennité de son entreprise, peut envisager une transmission à ses cadres et salariés.

    Pérenniser son entreprise

Ce type de transmission apporte au chef d’entreprise un maximum d’assurances sur le devenir de son entreprise. Les repreneurs salariés adoptent généralement une stratégie de développement dans la continuité de celle de leur ancien patron.

Les repreneurs salariés ont une parfaite connaissance de l’entreprise reprise ce qui contribue à diminuer de manière importante les risques inhérents à la transmission.

    Réaliser son patrimoine professionnel

Cette volonté d’assurer la pérennité de l’entreprise entraîne généralement une faible valorisation de l’entreprise.

Les moyens financiers des salariés repreneurs sont souvent limités. Disposant de peu d’apports, ils recourent de façon massive à l’emprunt pour financer leur reprise.

Le remboursement de ces emprunts étant assuré par l’autofinancement généré par l’exploitation, la valorisation de l’entreprise sera faible.

L’entreprise est valorisée à un niveau moindre que si elle était cédée à un tiers extérieur.

 

Céder à un tiers

Le chef d’entreprise soucieux en priorité de réaliser son capital privilégie la cession de son entreprise à un tiers extérieur, par préférence à une transmission familiale ou à des salariés.

Cette cession à un tiers a pour conséquence de dessaisir le cédant de tous ses pouvoirs de direction et de contrôle au profit du repreneur extérieur, désormais seul décisionnaire.

Les repreneurs d’entreprises peuvent être :

  • une personne physique. Dans ce cas, le prix de vente sera fortement négocié mais l’entreprise pourra être pérennisée pendant un certain temps sous sa forme actuelle.

  • un concurrent. Le prix de vente sera certainement plus élevé que dans le cas précédent. L’entreprise disparaîtra certainement juridiquement à terme mais l’exploitation sera certainement maintenue tout en étant optimisée.

  • un investisseur financier. Le prix de vente sera optimum mais la pérennité de l’entreprise dans sa forme et sa structure actuelles est plus qu’incertaine.

Le cédant doit arbitrer au cas par cas entre pérennité de l’entreprise qu’il a constituée et optimisation de son patrimoine professionnel.

 

En conclusion, réfléchissez longtemps à l’avance au mode de transmission que vous allez choisir : transmission familiale, à des salariés ou à un tiers en prenant compte la pérennité future de votre entreprise, la réalisation du capital professionnel et les relations que vous avez avec vos enfants et vos salariés.
 
Formations en vidéo pédagogique
 Céder votre entreprise  Collection Comprendre

110 minutes - 44 Euros

1. Prendre votre décision de vendre votre entreprise
2. Adopter une structure juridique qui facilite la transmission
3. Nettoyer le bilan et dégager des résultats
4. Supprimer les raisons de non-cessibilité
5. Évaluer votre entreprise
6. Déterminer le cahier des charges de la cession
7. Bien comprendre les engagements que vous allez négocier
8. Sélectionner les conseils qui vous accompagneront pendant l’opération
9. Établir le dossier de présentation
10. Recevoir des candidats
11. Sélectionner un ou deux acheteurs
12. Négocier avec les acheteurs
13. Délimiter les clauses suspensives et résolutoires
14. Formaliser les accords
15. Prendre les garanties négociées et formaliser les garanties accordées
16. Signer les actes et effectuer les différentes formalités juridiques
17. Accompagner la cession
18. Gérer le débouclement des clauses de garantie
 Les 10 facteurs clés de succès pour les   
 transmissions et reprise d'entreprises  
Collection Découvrir

31 minutes - 10 Euros

1. Les entreprises ou fonds de commerce doivent demeurer vendables
2. Les prétentions des cédants sont raisonnables
3. Les cédants doivent être prêts à garantir les passifs des sociétés vendues
4. Les repreneurs doivent posséder un minimum de fonds
5. Futurs cédants et candidats repreneurs doivent se rencontrer
6.  Les repreneurs font preuve de psychologie
7. Cédants et repreneurs savent s’entourer
8. S’attacher à l’essentiel pour arriver à un accord gagnant-gagnant
9. Les repreneurs doivent savoir utiliser les financements à disposition
10.  Les repreneurs doivent savoir vendre leurs projets
 
La Caravane des Entrepreneurs

 
 
 
Accueil Visiter

Conférences

Partenaires Contacts Liens utiles Plan du site
 
  Pôle d'expertise : création entreprisereprise entreprise - franchise - developpement entreprise -  vente entreprise 
 
Blog de la Caravane des Entrepreneurs
 TV des Entrepreneurs formation création d'entreprise, formation reprise d'entreprise, formation cession d'entreprise 
 Catalogue formation de Tv des Entrepreneurs
 
Accompagnement et conseil  - Vente entreprise - Vendre son commerce
 
Au service des auto-entrepreneurs.
Site d'informations, de conseils pratiques sur le nouveau régime d' auto-entrepreneur
 Au service des femmes entrepreneures. Site d'informations, de conseils pratiques pour entreprendre au féminin

 Développer son entreprise dans l'eco-business
 Financement des Entrepreneurs : Financement entrepriseEmprunts et capitaux propres 
 Formations
créer, reprendre, gérer, développer, transmettre son entreprise


Services creation entreprise