Création d’entreprise : partie 1
Agir étape par étape pour réussir votre création d’entreprise[…]Savoir pourquoi entreprendre et réussir votre création d’entreprise[…]

Création d’entreprise : partie 2
Evaluer votre marché avant de démarrer votre création d’entreprise[…]Une étude de marché complète doit porter sur l’ensemble de ces 5 éléments.[…]

Création d’entreprise : partie 3
Chiffrer vos projets de création d’entreprise[…]Une fois vos différents chiffrages réalisés, établissez un business plan de votre création d’entreprise[…]

Création d’entreprise : partie 4
Rechercher les fonds nécessaires pour votre création d’entreprise[…]utilisez tous les types de financement possibles pour votre création d’entreprise[…]

5 – Local commercial ou aux autres types de domiciliations

Si vous créez un commerce de détail, votre premier outil de travail consiste en votre local et ses critères de choix sont :

  •  la nature de l’activité entraîne des choix différents, ainsi que développé précédemment.
  •  l’emplacement est vital pour les professions commerciales. Distinguez, en centre-ville, les emplacements numéro un, un bis, deux ; les emplacements en zone commerciale, dans une galerie marchande, dans une zone artisanale, dans une zone industrielle, dans un quartier diffus.
  • la surface du local exprimée en m². Distinguez la surface de vente, la surface de stockage, la surface d’activité.
    le loyer, dont le coût peut s’exprimer au mètre carré. Soyez vigilent pour les petites surfaces, le coût au mètre carré est plus élevé.
  • les charges locatives, l’impôt foncier. Faites attention : pour certaines professions libérales, la TVA n’est pas récupérable et, dans ce cas, elle s’ajoute au loyer.
  • l’accessibilité est vitale, surtout si vous vendez des produits lourds ou volumineux.
  • la nature du bail.

En ce qui concerne les activités autres, quatre types de domiciliation temporaire existent :

  • la sous-location dans un immeuble de bureaux ou dans un immeuble d’activité. Vous n’êtes pas titulaire d’un bail.
  • votre domicile personnel, où vous pouvez domicilier votre entreprise pendant 5 ans, mais sans recevoir de public.
  • une domiciliation dans une société de domiciliation.
  • une pépinière d’entreprise qui met à votre disposition soit des locaux d’activité, soit des bureaux, accompagnés ou non de prestations. Vous pouvez rester un maximum de 24 mois dans une pépinière d’entreprise.

Création d’entreprise : partie 6
Choisir votre statut juridique, fiscal et social pour votre création d’entreprise[…]Les axes de réflexion concernant votre statut juridique, fiscal et social[…]