Reprise entreprise : partie 1
1- Connaître les intervenants en reprise / transmission d’entreprise
[…]Une reprise d’entreprise ne s’improvise pas et suit une démarche par étape, durant en général 9 mois[…]

2 – Vous devez définir le cahier des charges de l’entreprise à reprendre

2.1– Définir votre recherche d’entreprise à reprendre

Vous devez définir le cahier des charges de votre reprise d’entreprise, en quelque sorte le portrait type de l’opération projetée et de l’entreprise à rechercher.

Deux documents « Définition de votre cahier des charges » et « Dossier de présentation de votre projet de reprise d’entreprise » sont mis à votre disposition sur le site www.atpme.fr . Vous devez vous identifier pour le télécharger.

2.2- Rechercher des entreprises à reprendre

Vos ressources sont diverses :

les petites annonces de reprise d’entreprises : elles paraissent soit dans des journaux (spécialisés en reprise d’entreprise ou dans votre métier), soit dans un certain nombre de fichiers d’entreprises à vendre (chambres consulaires, clubs de repreneurs d’affaires) ;

les clubs ou associations : beaucoup de ventes se font par leur biais, au cours de rencontres informelles qui débouchent sur des ventes ;

les intermédiaires en reprise / transmission d’entreprise ;

l’approche directe : vous prenez un annuaire et vous appelez les dirigeants des cibles qui vous intéressent pour savoir si elles sont à reprendre.

Le cas particulier de l’entreprise en difficulté à reprende

La reprise d’uneentreprise en difficulté est complètement différente de la reprise d’une entreprise saine 

  • les acteurs sont différents : le dirigeant est dessaisi d’une partie importante de ses pouvoirs et c’est le mandataire judiciaire qui devient l’acteur principal de la transaction. C’est lui qui reçoit les candidats repreneurs et présente les offres au tribunal.
  • le périmètre de la reprise d’entreprise est également différent : vous n’êtes pas obligé de reprendre l’intégralité de l’entreprise mais pouvez choisir d’acquérir uniquement certains actifs sans reprendre les passifs. Cependant, depuis la loi du 10/06/1994 :
    —- vous devez indiquer au tribunal les biens que vous entendez céder dans les deux années à partir de la date de reprise. Le tribunal peut interdire, pour une durée déterminée, la cession de certains biens.
    —- vous supportez la charge financière des emprunts assortis d’hypothèques ou de nantissement, si ceux-ci ont servi à financer l’achat d’un bien précis entrant dans le périmètre de la reprise.
    —- en cas d’échec des négociations avec le crédit bailleur, le tribunal peut fixer lui-même la valeur des biens concernés.
  • le personnel repris : vous n’êtes pas obligé de reprendre tout le personnel attaché à l’entreprise mais les salariés repris conservent leur contrat existant et les avantages liés.
  • les conditions de la reprise d’entreprise sont différentes :
    —- le délai de réaction est beaucoup plus court,
    —- le climat est encore plus passionnel,
    —- les pièges et risques sont plus importants.

Reprise entreprise : partie 3
3- Faire connaissance avec l’entreprise à vendre
[…]A vous de faire une première connaissance avec l’entreprise à vendre[…]

Reprise entreprise : partie 4
4- Diagnostiquer l’entreprise en vente
[…]L’étape du diagnostic de l’entreprise en vente est importante car elle permet de mettre en évidence ses points faibles[…]

Reprise entreprise : partie 5
5- Evaluer l’entreprise cible
[…]L’évaluation de l’entreprise cible[…]

Reprise entreprise : partie 6
6- Négocier la reprise d’entreprise
[…]le prix de l’entreprise reprise est un élément de négociation parmi d’autres […]

Reprise entreprise : partie 7
7- Concrétiser la négociation de reprise d’entreprise
[…]Lorsque toutes les conditions suspensives sont levées, le compromis est transformé en un acte définitif de reprise d’entreprise[…]

Reprise entreprise : partie 8
8- Financer la reprise d’entreprise
[…]L’obtention de financement par le repreneur d’une entreprise permet de lever les conditions suspensives[…]