1- Le régime de l’auto-entrepreneur est ouvert à tous sauf professions agricoles et conjoints collaborateurs, mais attention à vérifier cependant le respect des quelques conditions

Régime fiscal et social spécifique, l’auto-entrepreneur possède le statut d’entrepreneur individuel.

L’auto-entrepreneur est donc un entrepreneur : vous avez les mêmes droits, les mêmes risques, les mêmes obligations.

Assurez-vous de respecter les règles liées à la profession et à l’activité en particulier.

A titre d’exemples :
– Diplôme obligatoire
– Assurance spécifique obligatoire
– Agréments nécessaires…

Le régime de l’auto-entrepreneur est ouvert à tous sauf professions agricoles et conjoints collaborateurs, mais attention à vérifier cependant le respect des quelques conditions suivantes :

Demandeur d’emploi et auto-entrepreneur : possibilité du cumul avec les allocations chômage

Salarié et auto-entrepreneur :
—- activité à exercer en dehors du temps de travail
—- non concurrence avec l’entreprise employeuse
—- spécificités particulières à regarder dans son propre contrat de travail : activités interdites, accord express de l’employeur à obtenir pour l’exercice d’une autre activité…

Fonctionnaire et auto-entrepreneur :
—- activité à temps plein : demande de l’autorisation de cumul des 2 activités
—- activité à temps partiel : déclaration de l’activité en tant qu’auto-entrepreneur
—- seule possibilité de refus : l’impossibilité pour le fonctionnaire d’exercer pleinement sa mission d’ordre public par ce cumul

Retraité et auto-entrepreneur : vérifier la possibilité de cumuler l’activité et le versement de la retraite

Auto entrepreneur : partie 2
2- Les avantages de l’auto-entrepreneur
[…]Les formalités allégées  pour l’auto-entrepreneur[…]

Auto entrepreneur : partie 3
3- Les limites du régime d’auto-entrepreneur
[…]L’auto-entrepreneur est un régime forfaitaire et les charges ne sont donc pas déductibles[…]